Allô, toi. Marika.

Tu as 14 ans. Tu reviens de chez ton médecin pour la quatrième, cinquième (sixième?) fois cette année. C’est pas de ta faute, t’es obligée d’y retourner, t’as beau lui expliquer tes symptômes, on dirait qu’elle t’écoute pas. « Tous les corps réagissent au stress différemment. » C’est toujours le même discours.

Mais ça arrive de plus en plus souvent. Tu dois sortir de tes cours parce que tes bras engourdissent, ton coeur bat trop vite, tu as le vertige et tes poumons s’essoufflent. Tous les regards sont sur toi et tu étouffes. 

Mon conseil? Arrête de perdre ton temps dans la salle d’attente de la clinique. Tu vas passer les deux prochaines années de ta vie à faire des tests et des prises de sang (tu vas d’ailleurs découvrir que t’as peur des aiguilles). Ta réponse, tu vas l’avoir à 16 ans. Mais laisse-moi te l’annoncer tout de suite.

Anxiété. Je sais que tu ne me crois pas, tes symptômes sont physiques, t’as mal dans ton corps pour vrai, t’as rien inventé tu ressens tout pour vrai. Mais au fond, tu le sais déjà — c’est ce que ton médecin dit toujours. Le stress. Ça part de la tête. C’est fort.

Tu ne guériras pas (je dis guérir, parce que c’est une vraie maladie). Mais tu vas apprendre à cohabiter avec elle. C’est un peu ce qu’elle est, une coloc. Madame l’Anxiété. Et tu n’es PAS la seule à devoir gérer cette invitée indésirable. Crois-moi. Tu n’es pas un extraterrestre. Le jour où tu vas oser en parler autour de toi, personne ne va te regarder de travers (au contraire).

Je t’écris pour te rassurer. Parce que, so far, ça va pas mal bien. Tu vas réaliser quelques-uns de tes rêves, trouver une carrière que tu aimes, tomber en amour. Tu vas voyager (toute seule, même). Tu vas faire tes valises (plus tôt que tu penses) pour étudier dans une autre province. Tu vas te bâtir un petit chez-toi à l’Île-du-Prince-Édouard (j’te jure, c’est cool hein?).

Mais je veux que tu fasses attention. À toi.

Impose tes limites. Arrête de toujours en faire trop pour plaire aux autres. T’es pas Wonder Woman. Plus tu leur en donnes, plus ils vont t’en demander. Les gens sont comme ça.

Donne-toi la permission de dire « fuck toute aujourd’hui je reste en pydj’ et je binge-watch des séries sur Netflix » — tu sais pas encore ce que ça veut dire mais tu vas voir, ça va révolutionner le monde. Pas mal plus que ton nouveau flip phone.

Le slow living va devenir une mode, mais pratique-le avant. Prends. Ton. Temps. La vie, c’est pas une course. Les aiguilles de l’horloge peuvent pas tourner plus vite. On vit tous à la même vitesse. Alors prends deux secondes pour respirer.

Je vais être honnête avec toi: j’ai de la difficulté à suivre mes propres conseils. J’ai 23 ans. Mais ça viendra. Un jour à la fois.

Madame l’Anxiété est encore là. Elle me raconte encore des histoires qui m’empêchent de dormir. Mais au lieu de crier, elle chuchote. Et parfois, j’oublie même qu’elle est là.

Ça va bien aller. Prends soin de toi, c’est la clé.
(Et fais tes devoirs d’histoire parce que tu vas couler deux examens cette année, j’dis ça j’dis rien.)

À bientôt,

Marika 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Advertisements

2 replies on “Lettre à la jeune fille anxieuse que j’étais

  1. Coucou, c’est un très beau texte qui n’a pas dû être facile à écrire. Je suis une personne très stressée également (moins que toi). Ce genre de texte vaut de l’or : je te souhaite de continuer à contrer cette maladie. Je suis contente pour toi que tu aies réussi à te surprendre et à dépasser ton stress en voyageant, en allant étudier en province, en trouvant l’amour, etc. La vie te réserve encore plein de belles surprises : il suffit d’y croire ! Je te souhaite une belle soirée, bisous ♡

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s